Généralités sur les bagages en cabine

Avant de prendre votre vol, il est essentiel de se référer à la politique de la compagnie aérienne en ce qui concerne le transport des bagages en cabine ainsi que les bagages en soute. En effet, bien qu’il existe une réglementation européenne, certaines compagnies aériennes appliquent leurs propres politiques. Enquêtes sur les dimensions et les objets interdits pour les valisettes à main. Selon la classe choisie pour son vol et la compagnie aérienne, la réglementation en ce qui concerne le poids et les dimensions varient.

D’une manière générale, tous les vols nationaux sont soumis à la même politique à savoir la somme de la hauteur, de la largeur et de la longueur de la valise à main ne doivent pas excéder 115 cm. Un seul bagage est autorisé par passager. Pour les autres vols, les dimensions restent les mêmes. Nonobstant, il est possible d’en transporter plusieurs si vous optez pour un surclassement en classes business ou premium.




Le poids, quant à lui, dépend de la compagnie aérienne. Par conséquent, il est indispensable de se renseigner avant le départ auprès de sa compagnie. Certaines compagnies sont très strictes, notamment les compagnies dites Low Cost, qui demande une franchise pour nos respects de la politique.

Si l’on se calque à la réglementation européenne, les objets prohibés sont l’ensemble des produits et des substances explosifs ou inflammables, qui peuvent causer de graves blessures et être une menace pour la sécurité des passagers et d’un aéronef.

Dans cette liste, on peut citer les bombes, les armes à feu, les armes blanches (même factices), les cartouches, les dynamites ou encore les feux d’artifices et les pétards. Dans cette liste de produits prohibés, il faudra également rajouter les objets contondants comme les battes de base-ball ou les objets de travail. De même, depuis 2006, la sécurité interdit tout liquide dont la contenance est supérieur à 100 ml.

Il y a des exceptions à la règle comme les produits alimentaires pour enfant ou encore les produits de santé comme l’insuline ou les seringues. Il faut, tout de même, justifier de la présence de ces produits par ordonnance médicale et autoriser l’agent de sécurité à vous soumettre à un test de goût.




Méfiance tout de même si vous voyagez à l’international comme aux États-Unis et au Canada. Même si vos produits ont passé les tests de sécurité, il n’est pas certain qu’ils passent le contrôle dans ses aéroports. Par exemple, les briquets sont strictement interdits et la contenance des liquides doit être inférieure à 90 ml.